Logo croix de la HELIOS Haute Eglise Libérale Indépendante Orthodoxe-Syriaque - "HELIOS"
christianisme.org
Rose+Croix de Jean Solis
Accueil
Qui sommes-nous ?
Légalité
Légitimité
Concile 2017-2020
Contactez-nous

QUESTIONS

Bienvenue sur le site de la HELIOS

Eglise de recherche philosophique, mystérique et chevaleresque,
non dogmatique, non culpabilisante et conforme à la diversité du christianisme originel.

Cérémonie

Qui doit-on être pour participer à nos Mystères ?

N'importe-quelle personne respectueuse de nos rites peut rejoindre nos cérémonies publiques.



Qui est écarté de la Sainte Communion ?

Personne !
Tout le monde est encouragé à partager le pain et le vin sans aucune discrimination
- à l'exception toutefois des fauteurs de troubles,
et des personnes malheureusement accablées d'une maladie contagieuse, pour des raisons de sécurité sanitaire, qui recevront alors une onction mystique.
Le Christ n'a jamais rejeté qui que ce soit de sincère.

Chrisme

Je suis divorcé(e), étranger(e), d'une autre culture, homosexuel(e), je peux quand même venir et communier ?

Bien sûr ! Répétons-le : à la lecture de l'Evangile, on voit bien que Jésus n'a rejeté personne de bienveillant.


J'ai besoin d'un baptême, d'une chrismation, d'une cérémonie de mariage, d'une cérémonie de déliement (divorce), d'un exorcisme de personne ou de lieu, d'une messe particulière !...

Ecrivez-nous via la rubrique Contactez-nous !

Chrisme

Qui sont les environ 150 membres du clergé de la HELIOS en France ?

Des hommes et des femmes comme vous, avec une vie familiale, un travail, des soucis quotidiens et des défauts comme tout le monde !

Chrisme

Vous ordonnez donc les femmes ?

De la même façon que Marie-Madeleine est "l'Apôtre des apôtres" selon le point de vue même de l'Eglise de Rome, nous ordonnons les femmes, comme la diaconesse Phoebe ou l'évêque-femme Prisca Aquila dans l'Evangile. Les seuls grands critères sont la sincérité et une évidente santé mentale.

Chrisme

On n'est donc pas obligé d'être ennuyeux, moraliste ou hypocrite pour être un bon chrétien pratiquant ??!

Rappelons le poème de François Rabelais, chirurgien, médecin, moine, puis prêtre, grand philosophe gnostique et romancier hilarant. Lisez bien ; comme toujours chez Rabelais il y a trois niveaux de lecture, et c'est peut-être le début de votre initiation...

Gargantua

Ici n'entrez pas, hypocrites, bigots,
Vieux matagots, marmiteux, boursouflés,
Torcous, badaux, plus que n'étaient les Goths,
Ni Ostrogoths, précurseurs des magots
Haires, cagots, caffars empantouflés,
Gueux emmitouflés, frapars escorniflés,
Befflés, enflés, fagoteurs de tabus ;
Tirez ailleurs pour vendre vos abus.

Gargantua

Vos abus méchants
Rempliraient mes champs
De méchanceté ;
Et par fausseté
Troubleraient mes chants
Vous abus méchants.
Ici n'entrez pas, mâchefoins praticiens,
Clercs basauchiant mangeurs du populaire.
Officieux, scribes et pharisiens,
Juges anciens, qui les bons paroissiens
Ainsi que chiant mettez au capulaire ;
Votre salaire est au patibulaire
Allez-y braire, ici n'est fait excés
Dont en vos cours on dût mouvoir procès.
Procés et débats
Peu font ci d'ébats,
Où l'on vient s'ébattre.
A vous, pour débattre
Soient en pleins cabats
Procés et débats.

Gargantua

Ici n'entrez pas, vous, usuriers chichards,
Briffaux, léchars, qui toujours amassés,
Grippeminaux, avaleurs de frimars,
Courbés, camars, qui en vos coquemars
De mille marcs jamais n'auriez assez.
Point esgassez n'êtes, quand cabassez
Et entassez, poltrons à chiche face :
La maIe mort en ce pas vous défasse.
Face non humaine
De tels gens, qu'on maine
Raire ailleurs : céans
Ne serait séans ;
Videz ce domaine,
Face non humaine.

Gargantua

Ici n'entrez pas, vous rassotez mastins,
Soirs ni matins, vieux chagrins, et jaloux ;
Ni vous aussi, séditieux mutins,
Larves, lutins, de Dangereux palatins,
Grecs ou Latins, plus à craindre que loups ;
Ni vous galeux, verollés jusqu'à l'os ;
Portez vos loups ailleurs paître en bonheur,
Croutelevez, remplis de deshonneur.
Honneur, los, déduit,
Céans est déduit
Par joyeux accords ;
Tous sont sains de corps ;
Par ce, bien leur dit
Honneur, los, déduit.

Gargantua

Ici entrez, vous, et bien suis venus
Et parvenus, tous nobles chevaliers !
Ici est le lieu où sont les revenus
Bienvenus ; afin que entretenus
Grands et menus, tous soyez à milliers.
Mes familiers serez et péculiers :
Frisques, gualliers, joyeux, plaisants, mignons
En général tous gentils compagnons.
Compagnons gentils,
Serains et subtils,
Hors de vilité,
De civilité
Ici sont les outils,
Compagnons gentils.

Gargantua

Ici entrez, vous, qui le saint Evangile
En sens agile annoncez, quoi qu'on gronde :
Céans aurez un refuge et bastille
Contre l'hostile erreur, qui tant postille
Par son faux style empoisonner le monde :
Entrez, qu'on fonde ici la foi profonde,
Puis, qu'on confonde, et par voix et par rôle,
Les ennemis de la sainte parole !

Gargantua

La parole sainte
Jamais ne soit extainte
En ce lieu très saint ;
Chacun en soit ceinct ;
Chacune ait enceinte
La parole sainte

Gargantua

Ici entrez, vous, dames de haut parage !
En franc courage entrez y en bon heur,
Fleurs de beauté, à céleste visage,
A droit corsage, à maintien prude et sage.
En ce passage est le séjour d'honneur.
Le haut seigneur, qui du lieu fut donneur
Et guerdonneur, pour vous l'a ordonné,
Et pour frayer à tout prou or donné.

Gargantua

Or donné par don
Ordonne pardon
A cil qui le donne,
Et très bien guerdonne
Tout mortel prud'homme
Or donné par don.


(Vie de Gargantua, ch. 54)

Actualités
Questions
Où sommes-nous ?
D'où venons-nous ?
Organisation
Contactez-nous